0

Le Califat et la Royauté

de

Sayyid Abul Ala Mawdoudi

Maison d'édition :

Contre Offensive Edition

Date de parution :

Nombre de pages :

Langue :

Français

Largeur :

cm

Longueur :

cm

Télécharger le livre en PDF gratuitementAcheter

€ 0,00 EUR

Lorsque Mou'awiya a détenu entre ses mains les rennes du pouvoir, on était déjà dans la phase intermédiaire entre le Califat et la Monarchie dans le régime du gouvernement de l’Etat Islamique. Tout le monde a compris à ce moment là qu’il y avait un changement qui s’opèrerait et que l’on était sur les parvis d’un régime totalitaire et monarchique. Pour cela nous voyons par exemple Saad Ben Abi Waqqas dire à Mou'awiya après son élection : « Assalamou Alaykom ô Roi ! » et l’autre répondit : « Et pourquoi tu ne m’appelle pas Émir des fidèles ? », Saad dit : « Je n’aime pas appeler les choses autre que par leurs noms ». Mou'awiya, lui-même, avait compris cette réalité. Une fois il a dit : « Je suis le premier des Rois ». Ibn Kathir dit qu’on doit l’appeler Roi au lieu de Calife parce que le Prophète (ppsl) avait prédit ceci en disant : « Après moi, le Califat durera 30 ans après il se transformera en Monarchie ». Cette durée de 30 ans s’est achevée en mois de Rabi’ Al Awal 41 de l’hégir 1 quand Al Hassan accepta de céder le Califat à Mou'awiya. Au temps de Mou'awiya, il y avait encore une lueur d’espoir et une petite chance que le régime de Califat reste fidèle à la méthode préconisée par le Prophète (ppsl) en ce qui concerne la succession de Mou'awiya : soit il laisse les gens décider qui sera son successeur par la Choura, selon leur volonté librement exprimée, et le régime de Califat demeure ; soit il désigne un successeur de son vivant sous prétexte d’éviter les conflits entre les aspirants au pouvoir, et ceci en consultant, théoriquement, les gens de bon conseil et les élus des musulmans. Mais Mou'awiya avait désigné son fils Yazid pour sa succession, mettant ainsi fin au régime de Califat pour nous faire entrer dans une nouvelle ère : la Monarchie.