Articles Médias

Ce que je pense de Barakacity

Médias

Écrit par Maamar Metmati

En ce jeudi 15 octobre 2020, nous allons aborder le sujet politique du moment et notamment, de la communauté dite musulmane de France, à savoir la question de Barakacity et de ce qu'ils ont subi avant-hier : Nous nous avancerons sur la question de cette perquisition qui a eu lieu non seulement au domicile du Président de cette ONG ou association, et au siège même de Barakacity.

Cette association vise à aider les musulmans vivant en Afrique, en Syrie et dans d'autres endroits - là où ils ont besoin le plus de puits.

Depuis que je me suis converti à l'Islam, on me parle de puits. Je ne sais pas ce qu'ils font avec tous ces puits, mais ils sont constamment à nous parler de construction de puits.

Nous allons voir les motifs d'après son avocat, de cette perquisition , de cette descente, puisque le président de cette ONG a été mis en garde à vue : Idriss Sihamedi. Ils lui ont prolongé sa garde à vue, d'après les dernières informations, que j'ai eu. Voici ce que son avocat a dit :

Je suis l'avocat d'Idriss Sihamedi, président de l'ONG Barakacity. Idriss Sihamedi est un journaliste, un lanceur d'alerte qui est actif notamment sur Twitter. Il a été placé en garde à vue. On lui reproche pour ça, du harcèlement moral sur Twitter et du vol de documents avec effraction. il est vrai que depuis le mois de septembre, notamment, il y a eu une activité intense sur Twitter au travers de laquelle Monsieur Sihamedi a voulu poser un certain nombre de questions à certaines personnalités publiques en estimant que leurs prises de positions publiques étaient en contradiction avec ce qu'elles faisaient dans le privé. Pour cela, à 6h15, le RAID a débarqué au domicile de Monsieur Yemmou qui dormait avec sa famille. Ils ont cassé la porte, cassé des meubles, et ont blessé la femme de Monsieur Yemmou Sihamedi, ainsi que lui-même. Il a un certain nombre de contusions sur le corps. Nous avons pu prendre des photos. Il est en ce moment même vu par les médecins de Juvisy pour cela. Il a été placé en garde à vue et auditionné ce matin. Il sera auditionné également dans la journée pour des faits de diffamations. Ce sont les mêmes faits qui lui sont reprochés sur Twitter.
Nous sommes scandalisés par ce qu'il s'est passé dans les locaux de Barakacity, qui n'ont rien à voir avec l'activité de Monsieur Sihamedi, dans le privé et en tant que journaliste indépendant. Et surtout, par les violences très lourdes que lui-même et sa famille ont subi. Surtout, dépêcher le RAID à 6 heures du matin pour une personne qui a un casier judiciaire vierge, qui n'a jamais été condamné, qui a eu une enquête extrêmement lourde par les services anti-terroristes pour financement du terrorisme, abus de confiance et classé sans suite. Ce qui est extrêmement rare. Voilà la situation. Donc, nous sommes scandalisés par cette situation et on espère effectivement, que malgré les relents politiques ou en tout cas, une situation qui est extrêmement complexe, qu'on pourra amener de la raison dans tout ça, et faire comprendre qu'aujourd'hui, il n'y a pas de deux poids deux mesures. Nous avons le droit d'interroger des personnes sur leurs prises de position et sur ce qu'elles font dans le privé. Il y a beaucoup de journalistes qui le font. François Fillon en a subi les affres, beaucoup en ont subi les affres, Nicolas Sarkozy a été accusé de détournements de fonds, même si pour autant, il n'y a personne qui a été placé en garde à vue pour harcèlement moral. Voilà la situation qui est la nôtre. C'est pour cela que tout le monde se scandalise, on est scandalisé, Libérez Idriss, Libérez tous ceux qui veulent faire entendre la voix de ceux qui n'en ont pas. 

À la lecture des propos de l'avocat de Idriss Sihamedi, nous expliquer le pourquoi du comment de cette intervention policière relativement violente. Puisque le mot "violent" est cependant excessif pour ceux qui ont subi des perquisitions. Pour ceux qui ont subi des perquisitions, violentes, ils savent ce qu'est une perquisition violente.

Là, de toute évidence, les forces de l'ordre ont reçu des consignes de les bousculer. On appelle ça bousculer, parce qu'en réalité, les forces de l'ordre françaises, pour ceux qui les ont pratiqués, et de surcroît, pendant de nombreuses années, ils interviennent de façon professionnel et proportionnel, en règle générale.

Lorsqu'ils utilisent de la violence, c'est pour deux raisons : Ou bien parce qu'ils ont de la résistance (ce qui n'est pas le cas par rapport à Barakacity), ou bien, ils ont reçu des consignes de bousculer les gens.

Et ici, j'en suis quasiment certain, ils ont reçu des consignes pour les bousculer. C'est pour cela qu'ils ont été traité ainsi. Cela me semble évident.

Moi, personnellement, l'avocat, je ne l'aurai jamais pris. Il n'y a pas de méchanceté de ma part, mais je ne l'aurai jamais pris. Parce qu'à mon sens, il aurait dû être beaucoup plus convaincant que ça, en étant beaucoup plus scandalisé. Et cela, sans avoir besoin de faire du théâtre. Parce qu'en soi, les faits, et si on s'arrête uniquement aux faits qu'ils sont reprochés à Idriss Sihamedi, sont quand même scandaleux. Scandaleux dans la mesure où, faire une intervention à 6 heures du matin, casser des portes pour des faits de diffamations, je crois que c'est du jamais vu.

A ma connaissance, bien sûr.

Nous, nous avons subi toutes sortes de descentes. Ce n'est pas le même profil, évidemment. Et les faits n'étaient pas de la diffamation, mais bien relatifs au travail. On en est pas loin, nous non plus : On va casser des portes chez des gens pour des raisons de travail, mais on peut le comprendre. Moi, personnellement, je peux le comprendre. 

Mais pour des faits de diffamations, là, j'avoue que c'est extraordinaire ! Casser des portes chez des gens pour des faits de diffamations ?!!

L'avocat n'est pas assez convaincant. Il n'est pas assez scandalisé, parce que c'est vraiment scandaleux. Je ne savais pas que ça existait !

Puisque être poursuivi pour des faits de diffamation, c'est une convocation ! Ce n'est même pas en règle générale ! C'est une convocation !

On parle néanmoins, de harcèlement, mais cela reste du harcèlement verbale sur le réseau Twitter dont notamment 120 tweets diffamatoires. Et, qu'effectivement, il y a eu un courrier qui a été retrouvé dans la boite aux lettres de la "présumé victime" : Zohra Bitan qui s'est retrouvée dévoiler par le Président Sihamedi.

C'est une convocation ça ! On a pas besoin d'être juriste pour savoir que c'est une convocation ! Cette descente est vraiment très excessive. Et je ne comprends pas pourquoi son avocat n'est pas plus convaincant que ça, parce qu'il aurait dû vraiment appuyer sur ce point là.

Il a dû le prendre en raison de son origine, plutôt qu'autre chose.

Dans un extrait vidéo, dans lequel un frère parle aux forces de l'ordre, il leur dit :

on va vous enlever vos cagoules

Ca, ce n'est pas bien. On ne peut pas menacer la police de leur enlever leurs cagoules, et se plaindre qu'on casse leurs portes. C'est ou l'un, ou l'autre.

Il leur dit aussi que :

Il y a nos frères et nos soeurs qui meurt dans les banlieues par la drogue
Or, cela, c'est leur travail à eux. Pourquoi ils ne se soucient pas que leurs frères meurt dans les banlieues de la drogue ?!!

En gros,  "Pourquoi vous venez perdre votre temps ici ?"

Justement, si vos frères et vos soeurs meurt dans les banlieues de la drogue, pourquoi vous venez perdre votre temps en Afrique ? Pourquoi vous ne les aidez pas ?!

Pourquoi vous allez en Afrique faire des puits, etc, et vous ne vous occupez pas de vos frères qui meurt dans les banlieues et subissent toutes sortes d'injustices ?!!
Intervenant : Ils estiment qu'il est plus urgent de construire des puits. Tu as pris en dérision le fait de faire des puits, que ça fait un moment qu'ils font des puits... Nous, on a de l'eau de courante, mais il y a des pays dans lesquels ils ne l'ont pas. C'est important pour eux d'avoir des puits !

C'est important d'avoir des puits ?

Intervenant : Beh ouais, ils en ont besoin. Donc, ils estiment que c'est plus urgent d'aider à boire, à ce que des populations puissent boire, que nos frères meurt dans les banlieues.

Pour tout te dire, je connais un frère dont la situation est tout aussi extraordinaire. C'est un frère que je ne connais pas physiquement, que je n'ai jamais vu physiquement et qui m'a contacté il y a X temps. Il m'a exposé sa situation. C'est un frère qui est en France, qui vit en France, qui est assigné à Résidence, et qui pointent 4 ou 5 fois par jour à la gendarmerie de la ville dans laquelle il est assigné.

Intervenant : Par jour ?

Par jour. L'endroit où il est assigné, c'est même pas un village. C'est une rue, une pharmacie, une boulangerie et une gendarmerie. Après, il n'y a plus rien. Il faut sortir les jumelles. Ainsi, ils pointent 4 ou 5 par jour, c'est à dire qu'il doit pointer une fois tous les 4 heures. Et c'est une situation qui dure des années.

À côté de ça, il y a sa femme qui a été mise à la rue. Elle a fait des allers-retours dans les centres de rétention par rapport à ses papiers. Ainsi, une fois ils la mettent dans un centre pendant un mois ou deux mois, puis il la libère. Et ainsi de suite, de manière constante. A qui on a retiré son appartement, qu'on a mis dehors et qu'on a coupé ses allocations familiales. Elle s'est retrouvée dehors.

À côté de ça, il a quatre enfants d'un âge de 3 ans me semble-t-il jusqu'à plus grand. Et ses enfants ont été placés.

Et ce monsieur, avant de venir me contacter, n'a trouvé aucune aide. Puisque moi, je ne le connais pas, donc il ne pouvait pas venir me contacter avant d'avoir frapper à un certain nombre de portes.

Et il n'a trouvé aucune aide.
Il a pris contact avec moi. On a fait ce qu'on a pu faire. Et au fur et à mesure des conversations, j'étais étonné qu'il n'ai trouvé aucune aide. Puisque quand je vois des associations, des trucs sur internet, des frères, "Allah Akbar", "mon frère", "ma soeur", "mon poussin", "mon poulet", etc. C'est quand même assez étonnant ! Puisque je ne suis pas le seul musulman vivant en France, jusqu'à preuve du Contraire !

Ainsi, à travers les conversations, je lui demande en évoquant des gens de mémoire, des associations qui semblent aider les musulmans. Et je lui parle de Barakacity.

Je vous remets ici, le texto qu'il m'a envoyé. Je lui demande :

Salam ralaykoum akhy, dis moi, je voulais savoir si tu avais demandé de l'aide à Barakacity ?

Et il me répond :

Wa ralaykoum Salam, il y a plus de deux ans, je leur ai envoyé un message pour aider ma femme, mais ils ont refusé. Et après ils ont dit au frère : on a rien à voir avec ça.

Donc, c'est un frère, c'est un musulman. On a pas à juger ou à préjuger s'il est un bon, un mauvais musulman et de quelle tendance, peu importe. C'est un frère, un musulman qui est dans une situation plus que catastrophique. Le message est là, et il parle de lui-même.

Normalement, tu commences à aider ta propre personne, puis ta famille, puis ton entourage, et tu élargis le champs. C'est comme ça que les gens normaux procèdent. Et les préceptes de l'Islam sont comme ça. Tu vas pas aider l'autre qui est sur la lune, alors que ton voisin crève de faim.

Donc, ici en France, comme le frère l'a dit dans la vidéo, il y a des frères qui meurt de la drogue, en France. Pour ma part, j'ai envie de dire la même chose : "Pourquoi vous allez perdre votre temps en Afrique alors qu'il se passe des choses ici, qu'on ne peut même pas imaginer. Je ne te parle même pas des enfants qu'on enlève à des couples musulmans, à des femmes isolés, mais aussi des violences conjugales - C'est même pas des violences, c'est du tabassage. La liste est tellement longue, qu'on ne s'arrête plus.

Il y a de véritables problèmes ici, en France et ces problèmes sont liés à des injonctions du Livre de Dieu. C'est à dire que, quand tu es musulman, que tu adhères à la foi de l'Islam, Tu as des injonctions. Ainsi, tu n'adores pas Dieu comme tu le veux. Mais tu L'adores comme Allah te le demande.

Allah, dans le Coran, te dit à plusieurs reprises :

obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants [Sourate 8 Al Anfal verset 1]

Ce n'est pas "tu es musuman" et ensuite, c'est Open Bar : Fais comme tu veux !

Ainsi, par rapport à cette adhésion, il y a des injonctions. Et ces injonctions ne sont pas du tout respectées.

Par exemple, ils vont en Syrie pour aider des gens qui bien évidemment, sont dans le besoin. Mais, ici, avec ce qu'il se passe, il n'y a rien ni personne !

Plus que cela, au-delà qu'il n'y ait rien, cela ne les intéresse pas !

Les ONG qui aident pour faire des puits je ne sais où, il y en a beaucoup dans l'Islam : Le Secours Islamique, etc.

Est-ce qu'on a encore besoin de ce genre d'activité pour aider des gens qui sont à l'extérieur, alors qu'ici, la situation est plus que dramatique, et qu'elle est soumise à des injonctions coraniques ?

Allah ne te demande pas d'aller faire des puits, mais Allah te demande de faire autres choses, avant d'aller faire des puits ! Mais ces choses là ne les intéresse pas !

Intervenant : Qu'est-ce qu'il a voulu dire par "On a rien à voir avec ça" ?

En fait, c'est une affaire en relation avec du terrorisme. Et donc, cela ne les intéresse pas. Alors, ce n'est pas du terrorisme en France, il n'y a jamais eu une action terroriste ou une tentative d'attentats terroriste en France, mais c'est une affaire avec l'extérieur, notamment l'Algérie (La décennie noire) ou encore, me semble-t-il, la Tchétchénie. Et c'est pour cela, qu'ils ont dit :

"On a rien à voir avec ça"

Intervenant : Mais est-ce qu'ils ne protègent pas un intérêt plus grand en se détachant de cela, justement ? En se disant que si ils l'aide et qu'ils se font stopper immédiatement, ils pourront faire moins d'aide.

Mais pourquoi veux tu qu'ils se fassent stopper immédiatement ?

Intervenant : Beh, on connaît la France, on sait qu'elle est un peu...

Non, pas du tout.

Premièrement, quand tu vois une personne dans cette situation tu es obligé de l'aider. Tu n'as pas le choix.

Deuxièmement, non. Bien sûr qu'il y a toujours le risque potentiel, que sans avoir outrepasser la loi, qu'ils viennent t'embêter. Le risque est toujours existant. Aujourd'hui, pour les musulmans, c'est toujours comme ça. Aujourd'hui, il n'y a plus de lignes jaunes, il n'y a plus de loi pour les musulmans. Ils peuvent emmerder qui ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent, comme ils veulent. Et ça, tout le monde le sait. Donc, même quand tu fais rien, tu n'es pas à l'abri. Mais dès lors que tu as une activité qui est une activité qu'ils appellent le "séparatisme", et que tu as une activité en rapport avec l'Islam, qu'il y a une idée de communautariste (peu importe soit-elle : association pour aider les veuves et les orphelins, pour aider les handicapés musulmans), en tout cas, qu'il y ait une notion de s'intéresser à la communauté, de pouvoir apporter son aide : à partir de ce moment, il y a un risque sans que tu ne violes absolument aucune loi.

Donc, pour la situation du frère, la question ne se pose pas. Par ton aide, tu ne violes pas la loi. Encore, si tu es amené à violer la loi, tu peux te poser la question. Pour les plus courageux, ils se posent ce genre de questions et pour les autres, on leur trouvera des circonstances atténuantes. Mais là, tu ne violes aucune loi.

Premièrement, la personne est assignée à résidence, elle n'est pas en détention. Cela veut dire qu'il peut rencontrer des gens, tu peux discuter avec lui, tu peux aller chez lui. Tu peux avoir tous les contacts que tu veux avec lui, il est libre de ses mouvements, de ses propos, mais il est assigné.

Comment peut-on se poser la question ? Si tu n'aides pas cette personne, qui vas-tu aider ? Il faut qu'on m'explique, parce que je ne comprends pas ce genre de procédé.

Sur son compte twitter, j'ai pu constater cela :

Tweet #Barakacity du 14 Octobre

En évoquant la descente, Idriss Sihamedi et son Association a conclu par "La chasse aux musulmans est lancée"

En fait, la chasse est lancée uniquement quand ça les concerne. Avant il n'y avait pas de chasse. Il y en a plein qui ont subit avant eux, et pleins subiront après eux. Pour eux, il n'y a pas de chasse. Elle a commencé à partir de eux.

Pourquoi et au nom de quels principes de la religion, devrait-on s'intéresser plus au cas de Barakacity dans le soutien, ou dans le don pour qu'ils soutiennent en Syrie ou pour faire un puit, qu'à des autres cas ?
Quelle est la différence entre Barakacity et les autres ?

Pourquoi ? C'est l'effet Madonna ? C'est à dire que lorsqu'il y a un tremblement de terre ou autres quelque part dans le monde, les gens ne s'y intéressent pas. Mais quand il y a un acteur, un chanteur, une danseuse ou je sais pas quoi comme Madonna, qui dit "il faut aider un truc", tout le monde va aider ! C'est ce que j'appelle l'effet Madonna !

Chez nous, on a l'effet Madonna ? Sérieusement ?

Je n'arrive pas à comprendre comme on peut en arrive ce point de non-sens.

Intervenant : Oui, mais on aide qui on veut et comme on peut.

Non, c'est justement pas le cas. Il y a toujours cette idée qui veut que le reste de ce qui se passe avant ou après, ce n'est pas important. On en parle pas, on est pas scandalisé, etc. Quand il y a des associations qui se sont faits perquisitionnés très récemment, ils vont sur les réseaux sociaux en s'indignant : C'est scandaleux, il faut ceci, il faut cela. Mais eux, ils ne l'ont pas fait par rapport aux autres. Ca fait un certain nombre de temps, et je sais de quoi je parle, que je travaille. Et, il n'y a jamais personne qui m'a aidé, qui m'a envoyé un mandat ou autres. Jamais personne. Ca ne les intéresse pas. Ni de près, ni de loin. Mais quand ça les concerne eux, c'est un appel à la Oummat.

Mais pourquoi on devrait t'aider ? Pourquoi fais-tu un appel à la Oumma, mais pas à l'autre ou l'autre, ou l'autre ? Il faut nous expliquer, on voudrait comprendre.

Peut-être que vous êtes plus précieux. Même le prophète dans les champs de bataille, se mettait en première ligne. Il n'allait pas se mettre tout derrière en disant : "Allez-y et moi je suis prophète, vous inquiétez pas". Il s'exposait. Par le soucis de s'exposer à la douleur des compagnons, par le souci de ressentir la souffrance, la douleur, etc, il était là. Alors qu'il est Prophète et Messager.

Eux, non ! La chasse a commencé le 12 octobre 2020 pour les musulmans ! Avant, il ne se passait rien ! Avant, la chasse n'avait pas commencé !

Eux, et ceux qui font ce boulot, me font rappeler aux chefs d'état arabe : Algérien, Marocain, Maghrébin on va dire ! Puisque vraisemblablement, ils excellent dans le domaine :

Tu as les chefs d'états arabe qui gouvernent d'après le Taghut, qui autorise tous les interdits, etc. Ils n'ont rien à voir avec la religion. Ils font ça toute leur vie sans compter toute la corruption. Puis le type, le mec, pour se racheter, en pensant qu'il peut faire un deal avec Allah, il va racketter la population, et construire la plus grande mosquée d'Afrique ou du Maghreb, ou je ne sais pas quoi. Et il lui dit : C'est bon, mes péchés sont pardonnés.

Ces associations, C'est la même chose ! Ils laissent de côté ce pourquoi ils sont musulmans, ce qu'Allah leur demande de faire, pour faire des oeuvres de charité que tout le monde ne peut que louer, et appeler à des dons pour que les gens se soulagent la conscience, tout en pensant que ça permettra de faire abstraction de ce pourquoi tu es musulman !!!

Mais ce n'est pas ce qu'Allah vous demande !

Intervenant : Oui, mais ça en fait partie !

Ca en fait partie APRES ! Puisque toutes les oeuvres de charité font partie de l'humain. Pas que de l'Islam. Faire la charité, c'est toujours bien. Tu ne peux pas reprocher à quelqu'un de faire de la charité. Que ce soit un chrétien, un païen, un idolâtre : quelqu'un qui fait charité, c'est toujours bien. D'aider les autres. Mais avant d'aider les autres et comme toi tu l'entends, il faut déjà faire ce qu'Allah te demande.

Ainsi, tu ne vas pas faire fabriquer une mosquée, alors que toi-même tu fais tout le contraire, en ayant fait abstraction de toutes tes obligations envers ton Seigneur !

Et de donner bonne conscience aux gens, à savoir que les gens ont le sentiment de contribuer, d'aider en quelque chose, est une chose, mais ce qu'Allah leur demande, ça ne les intéresse pas !

Intervenant : Mais le fait de ne pas avoir de choix, quant à une partie de sa pratique, ça lève un certain nombre d'obligations, on fait ce que l'on peut. Le fait qu'on soit dans une situation qu'on a pas forcément choisi, on fait ce qu'on peut pour la Oumma, on fait ce qu'on peut pour nos frères. Donc ça, ça en fait partie de pouvoir aider des gens.

Non pas du tout. Ce n'est pas que "ça en fait partie", c'est que ces gens ne font que ça ! C'est là, la différence ! Les mots ont une importance. Si ça, ça en fait partie, je suis d'accord avec toi. Mais ce n'est pas le cas, car ils ne font que ça et ne font pas le reste, à savoir de revenir aux obligations qu'Allah a fixé dans le Coran.

D'ailleurs, ce qui lui a valu la descente, c'est le fait qu'il a tweeté et retweeté vis à vis de cette dame : Zohran Bitan.

L'utilité de critiquer cette dame, il est où ? Pourquoi n'ont-ils pas critiquer Tariq Ramadan, avant, pendant et après ? A part Eric Younous qui lui, a fait une vidéo une fois que le feu était éteint en nous expliquant "qu'il ne peut plus enseigner, que dans ces livres il y a des hérésies, etc". Mais pourquoi ne l'a-t-il pas dit avant ? parce qu'apparemment tu le sais, alors pourquoi tu ouvres ta grosse bouche aujourd'hui ?

Quand le mec est à terre, vous tirez sur les ambulances ? Pourquoi ne l'a-t-il pas dit avant, en mettant en garde les musulmans comme moi je le fais depuis dix ans ?

D'ailleurs, Tariq Ramadan m'a rendu hommage dans son livre, puisqu'il a reconnu que j'étais ce qu'était Eliot Ness pour El Capone. Je le remercie de me rendre hommage. Metmati, ça fait dix ans qu'il est derrière moi à me courir après. Eric Younous, tout comme Barakacity ne critique pas Tariq Ramadan, ni Rachid Abou Houdeyfa alias Rachid Eljay le musulman ouvertement Laïc. Ils ne critiquent pas tout le reste des voyous.

Voyous, Voyous, il y a deux sortes de voyous :

  • Ceux qui ne respectent pas les lois de la République
  • Ceux qui ne respectent pas les lois de Dieu

Eux, ce sont des voyous dans le sens du din (religion). Et Idriss Sihamedi va casser les oreilles à quelqu'un dont on en a absolument rien à faire : Zohra Bitan. En nous expliquant qu'elle a des biens. Et après ? En quoi ça nous intéresse et en quoi, par rapport à l'ennemi de l'intérieur, doit-elle être ciblée ?

Intervenant : Mais là, c'est toi qui juge les importances et les priorités ?

Non, ce n'est pas moi. Je juge ça à la lumière du livre de Dieu. Est-ce que le Prophète s'était intéressé à Rome et à ce que faisaient les Romains, ou à ce que faisaient les Gaulois, ou à ce que faisaient les Perses dans leur quotidien ?

Intervenant : Non, je ne pense pas.

Tu crois que le Prophète s'intéressait à ce que faisaient les Romains ? Est- ce qu'il s'intéressait à ce que César avait dit à Suzette ?

Intervenant : Non.

Ca, c'est quelque chose de nouveau ! ça, c'est depuis qu'ils tournent en rond. Il faut bien qu'ils trouvent des occupations !

ils ne savent pas quoi faire en vérité, donc il faut bien qu'ils s'inventent des combats !
Et au-delà de tout cela, j'ai ma petite idée : C'est pour faire le buzz !

C'est pour attirer la clientèle.

Quand tu es une ONG, et que tu fais un truc comme ça, il faut qu'on te connaisse. Les puits, ça va 5 minutes, les trucs, ça va 5 minutes !

Et pour pouvoir augmenter ton chiffre d'affaire, il faut être présent ! Et pour être présent, il faut faire le buzz malheureusement !

Intervenant : Donc d'après toi, tout tourne autour de ça !

C'est très simple. Tu prends Nader Abou anas, Tu prends Rachid El jay, Tu prends Boussenna (à ne pas confondre avec Ayrton Senna - l'un conduit des voitures de courses, l'autre conduit des ânes), tu prends Tariq Ramadan, tu prends tous ces prédicateurs du système, prédicateurs - imams de l'islam de France. S'ils n'avaient pas ce moyen, ils seraient livreurs, préparateurs de commande et encore !

Tu as quatre sortes chez les Maghrébins :

  • Ou ils occupent des emplois comme cela
  • Ou ils sont dans la drogue, dans le banditisme pour faire de l'argent. Et ça, c'est beaucoup d'années de prison. C'est risqué. Il faut avoir un certain courage. Quand tu vois ce qu'il gagne dans un Brinks, à savoir 1-2-3 millions d'euros... 
  • On écarte la troisième catégorie qui pour faire de l'argent à un certain niveau représente 0,00000001%.
  • Et on a cette quatrième catégorie qui elle, n'est ni livreur, ni dans la délinquance, ni à un certain niveau, et qui a trouvé le moyen de brasser plusieurs millions d'euros, avoir une vie extrêmement confortable, en prenant aucun risque : Il faut accepter marcher sur le Prophète, il faut marcher sur son livre
Quand un musulman a la foi, il réfléchit plutôt à deux fois qu'une, avant de marcher sur le prophète. Et pour moi, on en est là.

Personnellement, tous les dons devraient être stoppés. Tous sans exception. Les mosquées, n'en parlons pas : Il faut les laisser à l'abandon. Leurs mosquées, ces mosquées dans lesquelles cet islam de France se moque des versets d'Allah :

Ne prenez pas en moquerie les versets d'Allah [Sourate 2 Al-Baqarah verset 231]

L'Islam de France, se bornant à ce que nous venons d'évoquer, prend les versets d'Allah en moquerie. Et dont les conséquences sont extrêmement graves.

Il faut que l'Islam de France disparaisse. L'Islamisation de la France, il faut l'arrêter. Islamiser la France, avec cet Islam-là, il faut l'arrêter.

Ainsi, toutes les mosquées doivent chuter, comme les églises ont chuté auparavant. Il faut que les mosquées soient comme les églises.

Ceci est une affaire théologique. Ce n'est pas une affaire de confiance : la confiance, nous n'en parlons. Il n'y a pas lieu d'en parler. Puisque c'est une question de 'Aqida, de Croyance.

De même, tous ces groupes qui ramènent de l'argent, et tout ce que l'on sait, il faut arrêter de leur donner de l'argent et de les remettre sur la bonne direction, à savoir :

  • Les ONG qui demandent de faire des puits et autres, il faut les boycotter.
  • Basculer et Concentrer les dons sur une ou deux ONG qui font un travail en Afrique, si besoin il y a.
  • Le reste s'occupe de ce pourquoi nous sommes musulmans, ramènent les croyants à leur obligations, fait un travail en ce sens. Ainsi, au lieu de faire des étables à boeufs où les gens font de la gymnastique toute la journée (prières toute la journée dans les mosquées), leur faire des bibliothèques et autres.

On réoriente tout cela. Et tout ce qui concerne les dons, doit être contrôlé par des gens indépendants qui n'ont rien à voir avec eux. Ceux-là contrôlent tout cette histoire de dons.

Intervenant : Mais ceci est PEUT-ÊTRE fait, ils ont des organismes de contrôles dans les dons.

Pour ma part, j'ai été sur leur site et on ne trouve pas la rubrique de la gestion des comptes. Vous pouvez allez vérifier par vous-mêmes sur https://barakacity.com/

À l'époque, j'avais fait une vidéo les concernant, notamment : Comment pouvait-il se permettre de prendre la Zakat ?

Et ils ne m'ont pas répondu. À l'époque, sur leur site, il y avait une rubrique dans laquelle il y avait les chiffres de combien avait-ils en actif, ce qui rentrait et ce qui sortait.

Aujourd'hui, sur leur site, tu n'as rien. Il n'y a pas de compte, il n'y a rien du tout.

Par ailleurs, au-delà de prendre la Zakat qui est strictement interdit, ils prennent la Fidya - à savoir la compensation par rapport au jeûne du mois du ramadan dont nous avons évoqué le sujet. 

Donc, ils prennent tout.

Intervenant : En quoi cela pose problème de prendre la Zakat et de prendre la Fidya ?

Ils ne sont pas habilités à ça. C'est pas un Califat. Ils ne sont pas habilités à prélevé la Zakat.

Intervenant : Qui le ferait alors ?

Personne.

Intervenant : Comment font les gens ?

Ils ne font pas.

Intervenant : Donc, ils abandonnent un pilier comme ça ?

Jusqu'à preuve du contraire, il n'y a pas qu'un pilier qu'ils ont abandonné. Ils ne sont pas habilités à prélever la Zakat. La Zakat est un impôt d'état. Au nom de quoi viens-tu changer les institutions et prélever la Zakat au gens, alors que tu n'es pas un état ?!

Intervenant : Mais, il n'y a plus d'état ?

Raison de plus. Il faut s'interroger par rapport à ça ! Mais, tu ne peux pas faire accroire au gens en leur donnant bonne conscience qu'ils payent la Zakat, alors qu'ils n'ont rien payé du tout !

Intervenant : Même si elle va à la même utilité ?

Non pas du tout, il n'y a pas de même utilité. La Zakat est un impôt d'état. Ce n'est pas à toi de décider de l'utilité. Quand tu payes tes impôts, tu ne vas pas les payer à l'église. Dans ce cas, si on refuse de comprendre et de savoir que la Zakat est un impôt d'état, il faudra remettre en question Abu Bakr (ra) qui avait combattu les apostats pour fait qu'ils avaient refuser de payer la Zakat. Dans ce cas là, il faudra la donner à Barakacity (ironie). Or, Abu Bakr (ra) a refusé, n'a pas accepté que ces gens refusent de payer la Zakat. Et ils ont été combattu. Il avait le choix entre tuer des "musulmans" ou de leur ouvrir une opportunité pour qu'ils l'a donnent à qui ils veulent, voire il suspendait pendant un an ou autre comme Omar Ibn Al-Khattab le voulait. Or, Abu Bakr n'a pas accepté les deux dernières possibilités. Premièrement, qu'il suspende pendant un an ou deux ans, il n'a pas accepté quand bien même leur situation militaire n'est pas bonne car il y avait des détachements qui étaient partis, il y avait un danger. Il n'a pas accepté de la donner à qui ils le voulaient, non plus.

Il a fait respecté la loi : Si ils ne la remettaient pas à l'état comme ils le faisaient à l'époque du Prophète, Abu Bakr les combattrait. Et c'est ce qu'il a fait !
D'après Ibn 'Omar - رضي الله عنه - , l'Envoyé d'Allah - صلى الله عليه و سلم - a dit :
« Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent que nul n'est en droit d'être adoré qu'Allah et que Muhammad est l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière, qu'ils s'acquittent la Zakat. S'ils font cela, ils auront préservé vis-à-vis de moi et leur sang et leurs biens sauf ce que l'Islam permet d'en prélever légalement. Quant à leur compte, c'est Allah le Très-Haut qui se charge de le dresser » Rapporté par Boukhari et Mouslim
6924 - Abou Horaira dit : « Lorsque le Prophète – qu'Allah prie sur lui et le salue – mourut, qu'Abou Bakr fut au pouvoir et qu'une partie des Arabes redevinrent mécréants, Omar dit: Ô Abou Bakr ! Pourquoi combattras-tu les gens bien que l'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue – dit: On m'a ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils disent qu'il n'y a d'autre Dieu que Allah. Celui qui le dit, cela préservera de moi, biens et âme, sauf au cas où il y a un droit. Quant à son compte, il incombera à Allah ? Abou Bakr dit : Par Allah, je combattrai toute personne qui différencie entre la prière et la zakat ! Car celle-ci est un droit relatif aux biens. Par Allah, s'ils refusent de me remettre une chèvre qu'ils avaient l'habitude de donner à l'Envoyé d'Allah – qu'Allah prie sur lui et le salue –, je les combattrai pour cela ».
« Mais s’ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakat, ils deviendront vos frères en religion ». « Nous exposons intelligiblement les versets pour des gens qui savent ». [Sourate 9 Tawbah, verset 11]

Quand on nous parle de l'Islam Défensif, le texte où le Prophète dit On m'a ordonné, n'est pas défensif ! C'est Offensif !

Au nom d'Allah, au nom de Sa Parole, Abu Bakr a fait respecté la LOI !
Ainsi, ces gens comme Barakacity ou autres, qui prélèvent la Zakat ne sont pas habilités à cela !!! Ils n'en ont aucun droit ! Ils font croire aux gens qu'ils remplissent leurs devoirs alors qu'ils ne remplissent rien du tout !
Ils sont en train de faire une innovation !

Abu Bakr n'a pas envoyé des détachements en mettant en péril son Califat parce qu'il aimait bien la guerre ou autres ! Il l'a fait pour faire respecté la loi !

D'ailleurs, les chiites reprennent cet argument, en nous expliquant qu'Abu Bakr les a combattus parce qu'ils ne l'ont pas reconnu au pouvoir. Ils reprennent le hadith amputé :

Le Prophète (sallallahu alaihi wa sallam) a dit : "Il m'a été ordonné de combattre les hommes jusqu'à ce qu'ils disent : "Il n'y a pas de dieu en dehors d'Allah". Celui qui dit "Il n'y a pas de dieu en dehors d'Allah", celui là a protégé de moi son bien et sa vie, sauf pour son droit. Et son compte sera à Allah"

Intervenant : Je ne vois pas le mal à vouloir aider.

Cela dépend ce que tu entends par mal. Où commence le mal ?

Intervenant : Donc on peut continuer à aider.

Où commence le mal ? Tu es soumis à l'enseignement et aux injonctions, n'est-ce pas ?

Il faut respecter l'enseignement et les injonctions.

Il faut les respecter.
Ce n'est pas à nous de décider ce qui est mal ou bien.
Intervenant : Il y a parmi les gens, des gens qui disent que la Zakat n'est pas un impôt étatique, mais bien une aumône.

C'est faux et ceci de manière unanime. Les gens disent ce qu'ils veulent et ce qui leur passe par la tête. Il y a un frère qui a laissé un message sous la vidéo du pélerinage

Le frère a demandé à salafi, en lui disant qu'en effet, nous pouvons faire le pélerinage durant les mois connus (3). Il lui a répondu que non, et que cela est connu des savants que les rites doivent se faire obligatoirement les 10 premiers jours de Dhul Hijja car c'est ce que le Prophète à fait.

Donc si on comprend bien, avec eux, on peut se mettre en état d'ihram pendant deux mois, sans faire le pélerinage et en attendant, on joue aux cartes !

Intervenant : Pour revenir sur les dons, tu déconseilles aux musulmans de faire des dons ?

Pour ma part, je ne déconseilles pas, j'interdis. Ce n'est pas déconseiller, c'est interdire. J'interdis complètement.

Il ferait mieux de soucier de leur situation en France. Ils sont constamment en train de parler de guerre. Mais pour la guerre, il faut être deux ! Au moins, mais l'autre, il est où ! Moi, je vois des gens qui ont tout ce qu'il faut, à savoir les français. Et en face, je vois des gens qui n'ont absolument rien.

Et ils parlent de guerre ! Mais une guerre contre qui ? Ce n'est pas une guerre. Vous allez vous faire matraquer, c'est tout !

Intervenant : Quel est ton conseil, pour agir ici, en France ?

Le conseil d'agir est :

  • il ne faut plus mettre les pieds dans les mosquées et les laisser à l'abandon.
  • Il ne faut plus donner un centime d'euros à ces gens
  • il faut faire en sorte que ces mosquées tombent en ruine
  • il faut n'avoir aucune relation avec les imams de la république, parce qu'ils ont des comptes à rendre dû au fait qu'ils ont permis à la situation qui est aujourd'hui : l'affaiblissement de l'Islam et la souffrance des musulmans dans le monde, de manière indirecte. Ils sont les premiers responsables de l'égarement des musulmans
  • il faudrait qu'ils s'occupent de leur situation, car elle probablement plus déplorable, que ceux dont il leur faut des puits.

Le hadith qui concerne le berger et son troupeau :

D'après 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« Chacun d'entre vous est un berger et chacun d'entre vous sera interrogé concernant son troupeau. Le dirigeant est un berger pour ses hommes, l'homme est un berger pour les gens de sa maison, la femme est une bergère pour la maison de son époux et pour ses enfants. Ainsi chacun d'entre vous est un berger et chacun d'entre vous sera interrogé concernant son troupeau ».

Le berger, ce sont les imams de la république. Qui doivent logiquement diriger leur berger. Or, ils égarent et mènent les gens aux portes de l'Enfer.

Ainsi, Comment Barakacity peut aller se prendre la tête avec Zohra Bitan, alors qu'elle n'a rien à voir là-dedans ? Elle a le droit d'être islamophobe, je dirai même qu'elle a raison. Puisqu'elle, elle n'aime pas l'Islam, il faut savoir qu'aussi, l'Islam ne l'aime pas ! ça tombe bien ! Il est où le problème ?

C'est contre-nature de dire aux non-musulmans d'aimer l'Islam ou de les empêcher de détester l'Islam !
Leur posture est tout à fait normal, puisque ce ne sont pas les mêmes valeurs, les mêmes principes, les mêmes codes. Il est tout à fait normal que vous détestiez une religion ou autre qui est à l'opposé de ce que eux, considèrent être justes, biens, mêmes parfois sincèrement, et qui de surcroît, religion qui a pour ambition de les dominer chez eux ! Donc, tu ne peux pas lui reprocher !

Pourquoi tu reproches à Zohra Bitan ou autre ? Savoir qu'elle fait des magouilles en quoi ça nous intéresse ?

Il n'y a aucun rapport. Et ceci est déraisonnable. Ce comportement est tout à fait étrange que de s'intéresser à ces gens ! Et s'ils veulent réellement s'intéresser à ces gens, qu'ils aillent faire des débats avec eux, avec Eric Zemmour ou autres, en leur expliquant, par exemple, qu'il y a un hadith dans Boukhari qui dit:

Ibn Omar (P.A.a) a déclaré avoir entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire :  Vous combattrez les juifs et aurez le dessus sur eux de sorte que la pierre dira : ô musulman ! Voici un juif caché derrière moi.. viens le tuer.

Puisque ces gens valident tout ce qu'il y a dans Boukhari et Mouslim, donc qu'ils aillent faire des débats scientifiques en expliquant que l'Islam n'est pas comme ça, mais bien comme ça. Mais ils ne le feront pas.

En réalité, ils rentrent dans des histoires de buzz, en disant qu'elle n'est pas sincère, qu'elle n'est pas sérieuse. 

Comme il a dit en substance : "Nos frères et soeurs meurent en banlieues". Pendant que eux sont en train d'écouter le Rappel de la Mosquée de la République Laïque au lieu d'écouter le Rappel d'Allah, les autres sont en train de se droguer, leurs filles et leurs soeurs, on sait ce qu'on sait. Ils reconnaissent qu'aujourd'hui, une femme qui est en hijab, c'est fini pour elle ! C'est reconnu maintenant ! Quand elle met un pied dehors, elle est fusillé du regard. Nous, nous sommes des hommes, donc on ne le voit pas. Elle est menacée, ils lui refusent tout, ils lui enlèvent tout dans les faits. Elle n'a le droit à rien. C'est systématique. On leur met des bâtons dans les roues. Pas à 100%, mais ça augmente.

Ils n'ont pas des problèmes de puits, oui. Mais ils ont des problèmes quand même !

Intervenant : Pourquoi les musulmans sont dans la situation dans laquelle ils sont et qu'ils n'arrivent pas à comprendre le discours que tu tiens ?

Parce qu'ils sont nés en captivité mon frère. C'est difficile d'expliquer à quelqu'un. Il y en a qui comprenne. Tu viens expliquer quelque chose, alors qu'ils sont nés dedans et que cela a toujours été comme ça. Et puis, beaucoup ne sont pas du tout intéressés par l'Islam. tu en connais beaucoup qui aime bien l'Islam ? En général, leur foi s'arrête là où leurs intérêts commencent. Lorsque le frère dont j'ai évoqué la situation et qui a frappé à leurs portes, et qu'ils lui ont dit ce qu'ils lui ont dit : Il y a matière à s'interroger. De même, lorsque je leur ai posé la question concernant le prélèvement de la Zakat, ils ne m'ont pas répondu.

Il ne faut pas oublier que l'argent qui est versé à ce type d'association, ces gens vivent avec cet argent. Parce qu'en attendant, ils versent des salaires, ils payent des loyers. On n'aimerait bien savoir. Ils ne sont pas tous bénévoles. J'irai pas les accuser de détournement, mais il y a une inquiétude qui est légitime.

Les puits, les puits, ça va 5 minutes. Combien de personnes meurt de faim dans le monde ? Beaucoup. À la fin, tu ne t'arrêtes plus. C'est une goutte dans un océan.

Intervenant : Mais justement, c'est pas ça qu'il faut faire, à savoir de ne pas s'arrêter ?

Non, justement. Ca ne fonctionne pas comme ça. C'est comme l'histoire des Tablighs. C'est Mouvement créé par Mohamed Ylias au Pakistan ou en Inde, et qui est un mouvement apolitique. Ce sont des quiétistes : ils mettent l'accent sur leur habillement, la barbe. Et ils invitent les gens à l'Islam. Ils font la da'wa.

Quand tu regardes d'un oeil extérieur, d'un oeil qui n'est pas théologique, tu ne peux que les bénir. Ils respectent le Sunna (Qamis, Barbe), ils invitent les gens à l'Islam, ils parcourent des centaines de kilomètres. Donc, qu'est-ce que tu vas critiquer ? Et toi, qu'est-ce que tu fais pendant ce temps-là ?

Mais quand tu regardes d'un oeil théologique, ce n'est plus la même chose : Problème numéro 1 : Pourquoi êtes-vous apolitique ? Apolitique veut dire que non seulement tu rejettes une partie du Livre, mais aussi, que tu es soumis à une autre politique !

Parce que si tu es apolitique, c'est la politique qui va s'occuper de toi. C'est comme le serpent qui se mord la queue. Et comme Ibn Al-Khaldoun a dit dans Ses Prolégomènes :

"L'homme est politique par nature"

Chez nous, les musulmans, il n'y a que la femme, l'animal et le fou qui ne font pas de politique.

Deuxièmement, concernant leur invitation à l'Islam, le Coran t'enseigne comment inviter les gens à l'Islam. Ce n'est pas comme toi tu veux. Il y a des règles et un enseignement. Tu n'es musulman comme tu veux. tu es un musulman comme on te l'a enseigné. Autrement, il faut accepter toutes les autres sectes : Coranistes et Consors.

Intervenant : Qui fait du mal ? Personne ne fait de mal. 

Le mal commence là où tu ne le vois pas. Le fait de se détourner d'un enseignement qui est établi : le mal commence ici. Et ceci, a des conséquences.

Tu dis à quelqu'un : "Quel mal y-a-t-il à fabriquer une mosquée ?"

Il va te dire : "Comment ça ? C'est bien Bayt Allah. Les gens vont prier dedans. Mais t'es fou ou quoi ?"

Or, la loi dit quoi ? La loi te dit que tu construits ta mosquée où tu veux, quand tu veux, selon ce que tu veux ?

Il y a des règles et des lois qui t'expliquent à travers le Coran et des hadiths que Bayt Allah ne se fait pas où on veut selon ce que l'on veut.

Et là, nous sommes dans cette situation où, je prie comme je veux, je jeûne comme je veux, etc. Je fais ce que je veux.

Voilà la gravité de la situation.

Intervenant : Mais on est bien forcé de vivre avec son temps ?

Beh oui, je t'en prie (Lol)

Intervenant : Je viens de regarder sur le site de Barakacity, et je note que dans la rubrique "Faire un don", ils prennent même les intérêts bancaires (Riba). C'est à dire qu'ils demandent des intérêts bancaires pour que cet argent soit utilisé pour une cause différente.

Je ne voulais pas l'évoquer, parce que j'avais pas compris leur truc. Et dans le doute de me tromper, je voulais pas l'évoquer. Mais, effectivement, ils demandent la Zakat, la Fidya - Kaffarah et l'intérêt bancaire (Riba).

Intervenant : Donc, si tu perçois des intérêts bancaires, ils peuvent t'en débarrasser, t'en purifier ?

Oui, en un clic.

Intervenant : Ils disent exactement que cela aide à réduire la pauvreté sur terre.

C'est pas le cholestérol ?

Débat entre intervenants :
- Oui, mais en même temps, tu n'as pas à le percevoir puisque c'est interdit.
-  Oui, mais pourquoi eux auraient le droit de le percevoir ?
- Oui, mais même s'ils n'ont pas à le percevoir, ils t'en purifient quelque part.
- Mais comment peuvent-ils purifier en transgressant dans leur non droit à le percevoir ?

Intervenant : Comment le fait de donner Riba à une association peut-il réduire la pauvreté sur terre ?

Je sais une chose. C'est que si tu dis à n'importe quelle personne que tu as de l'argent à donner pour réduire la pauvreté sur terre, il va te dire "je m'en occupe, je vais te donner une coup de main pour réduire la pauvreté sur terre, j'ai de très bonnes idées".

Pour ma part, rien que pour l'exemple du frère dont j'ai cité la situation, je met un moratoire. Car ce n'est pas acceptable. Imagine toi la situation de la personne, comment elle le vit et surtout, si elle n'a pas trouvé d'autres personnes qui peut l'aider. Ils brassent des millions, et ils ne peuvent pas aider ce cas ? Et je pense que ce cas, se présente tout le temps.

Il faut parler aux plus urgents et aux plus près.

Intervenant : Mais les gens qui font des dons. Ils n'ont pas donné pour ça. ils donnent pour les puits.

Oui, mais parce qu'on ne leur a pas demandé. C'est un problème administratif en fait (ironie). Les gens n'ont pas donné pour quelqu'un qui est en train de crevé dans la rue, mais pour des puits.

Donc, désolé, crève dans la rue et si possible, en silence (ironie).

Il faut parler du plus urgent et du plus près :

  • la question des enfants à l'école
  • la question du problème qui arrive à pleine vitesse sur les musulmans
  • les femmes qui ne sont pas en sécurité
  • les femmes qui subissent des violences conjugales comme pas possible
  • ceux qui souffrent de la faim et de la soif, et qui sont près de chez nous.
  • les projets de prélever la Zakat conformément à la loi par un procédé.
  • Le fait d'arrêter de donner de l'argent aux mosquées de la république
  • le fait de faire des lieux afin que les gens apprennent correctement leur religion
Intervenant : Mais il y a des lieux, des instituts où les gens apprennent leur religion ?

Arrête de déconner. Ce qui sort dedans, ce sont des petits diables. Tu en a en Algérie, à Paris et autres, qui sont financés par l'Etat.

C'est comme si Quraysh, finançait l'Islam. Ce sont eux qui financent leurs propres mosquées et forment et financent leurs propres imams.

Ce qu'ils ont fait, c'est prendre le problème à la racine, c'est tout.

Comme les écoles de la République ont pris à la racine le problème qui se posait à eux, à savoir de prendre la fitra de l'enfant, sa saine nature pour la détourner, dérégler les codes l'enfant que Dieu à mis en lui, les mécréants et les ennemis de l'intérieur ont pris le problème à la racine.

Quand tout être humain nait, il naît sous la fitra d'Allah, la nature que Dieu a mis en lui. Ce n'est pas toi qui décide. Si tu as de l'attirance pour une femme, ce n'est pas toi qui va appuyer sur un bouton pour avoir de l'attirance pour une femme. C'est comme ça, Dieu t'a créé ainsi. Ainsi, dans l'homme, il y a un programme. Et eux, ils savent très bien que pour casser les codes, casser le programme, il faut le prendre bébé. Puisqu'une fois que les codes sont établis, sont sérieusement ancrés dans la personne, tu ne peux pas jeter le doute sur lui - il ne peut pas les croire.

Il faut ainsi, que ces gens interviennent avec que les codes soient complètement formés. Ils ont ainsi attaqué à ce niveau là.

Ils ont ainsi compris que pour être efficace contre l'Islam, ce qu'ils appellent l'Islamisme, il faut attaquer à la racine. Parce qu'après la racine (la formation des imams et compagnie), ce n'est plus bon pour eux et leurs affaires.

Et ce qu'ils font, marche plus tôt bien.

Comme le prophète a dit :

"Après moi vous serez faibles"

Le vrai problème de l'Islam n'est ni les américains, ni les juifs, ni Zohra Bitan, ni Zemmour, ni les chiites, ni les sectes, ni les soufis. Ces problèmes sont soit extérieurs, soit secondaires, soir premiers mais non LE problème. LE problème est à l'intérieur, et il est sur ce que je viens d'expliquer, précisément et pas ailleurs.

Quand tu as étudié pendant un certain nombre d'années, et que tu finis par localiser le mal où il est. Et aujourd'hui, je vous le dis, et on le verra dans l'avenir, comme on l'a vu pour Tariq Ramadan, on l'a vu aujourd'hui, comme on l'a vu pour l'Islam Made in France, on l'a vu aujourd'hui, malheureusement cela va arriver, ils vont en prendre plein la gueule. Et ceci est clair.
En fait le mal est précisément là : C'est à dire que cela ne sert à rien de gesticuler. Et le mal, il faut être H24, 7 sur 7, 12 sur 12 dessus.
Il y a beaucoup de gens qui sont plus ou moins d'accord, mais qui vont vaquer à des sujets autres. Ils n'ont pas compris qu'il faut rester dessus.

Quand tu as une personne malade, la préoccupation n'est pas une fois par semaine, pas une fois par mois, mais c'est une préoccupation quotidienne, journalière et d'heures en heures. Et ceci, jusqu'à ce qu'il guérisse.

L'Islam, aujourd'hui, est souffrant et pour pouvoir qu'il guérisse, il faut être constamment dessus.
Ainsi, le fait d'en parler tous les mois, tous les 3 mois, une fois tous les quinze jours, puis aller visiter je ne sais quoi, nous expliquer qu'aller faire du vélo en Turquie, etc. Ceci est une catastrophe.

L'engagement vis-à-vis de Dieu est précisément là. Tu es dédouané. Tu peux te considérer comme un musulman qui a donné la Zakat. Tu peux te considérer comme un musulman au sens juridique - parce que personne n'est musulman aujourd'hui, au sens juridique, je dis bien au sens juridique, personne n'est musulman. Tu peux te considérer comme un musulman au sens juridique et de mourir en paix dès lors que tu as pris à bras le corps cette question, et que tous les jours tu t'évertues d'aller dans ce sens. À partir de là, c'est bon.

Mais si tu te détournes de là, pour aller faire ce dont personne ne t'a rien demandé, et que tu t'inventes des combats, tu es égaré. Tu ne fais que gesticuler. Et tu deviens non pas un soutien, mais tu deviens un problème.

Je sais que tout cela à un prix, mais soit tu acceptes de le payer, soit tu n'acceptes pas.

214. Pensez-vous entrer au Paradis alors que vous n'avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous ? Misère et maladie les avaient touchés; et ils furent secoués jusqu'à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés : “Quand viendra le secours d'Allah ? ” - Quoi! Le secours d'Allah est sûrement proche.

Et ces gens, ont désamorcés ce verset. Allah te dit que tu es musulman. Et Musulman égal Epreuve. Eux, ils sont musulmans, mais il n'y a pas d'épreuve.

Et le fait de l'avoir désamorcés a été effectué par des moyens fallacieux.

Le fait que tu sois musulman, il y a des épreuves derrière. Et c'est un engagement qu'Allah a pris envers son serviteur.

Et pour eux, il n'y a pas d'épreuves, au sens où au lieu de s'être cantonné à rester et à agir, ils sont partis à droite ou à gauche. Tout comme aujourd'hui, ils ne restent pas sur LE problème, ils vadrouillent à droite, à gauche.

Or, tu n'as aucun droit de désamorcer la parole d'Allah. Ainsi, ils n'ont pas d'épreuve, ils ne sont pas éprouver au sens de ce qu'ils devraient avoir comme épreuves.

Ce n'est pas "aucune épreuve", parce que eux, ils sont intelligents. NON. Ce n'est pas "aucune épreuve", parce que eux, ils sont au-dessus de Dieu. NON. Il n'y a pas d'épreuves, parce que eux, ils sont partis de l'autre côté.

Intervenant : Mais ils sont éprouvés tous les jours, dans leur foi, dans leur pratique.

Dans le RSA, les allocs ?

Intervenant : Non, ils sont éprouvés dans le sens où ils ne peuvent pas pratiquer.

Sans commentaire.

Jamais je me réjouirai de cette situation. A un moment donné, il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles, et d'être un vecteur. Voilà ce que j'ai à dire et ce que je pense. Et qu'ls prennent conscience de ce qu'ils les attends.

Salam aleykoum wa rahmatullah wa barakatuhu.

Nos Dossiers Enquêtes : Histoire

L'intégration et les Musulmans [Partie 2]

"Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d'Allah, Il a rendu leurs oeuvres vaines Et ceux qui ont cru et accompli de bonnes oeuvres et ont cru en ce qui a été descendu sur Muhammad - et (...)

L'intégration et les Musulmans [Partie 1]

ET NOE DIT : « SEIGNEUR, NE LAISSE SUR LA TERRE AUCUN INFIDELE . SI TU LES LAISSES, ILS ÉGARERONT TES SERVITEURS ET N'ENGENDRERONT QUE DES PÉCHEURS INFIDÈLES. (Sourate 71 Verset 26-27) [...]

Les Prédicateurs Laïcs du Système

‍Hudhayfa ibn Al-Yamân (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit: Tandis que tout le monde interrogeait l'Envoyé d'Allah (paix et bénédiction d'Allah sur lui) sur le bien, moi, je l'interrogeais su (...)

Ce que je pense de Barakacity

En ce jeudi 15 octobre 2020, nous allons aborder le sujet politique du moment et notamment, de la communauté dite musulmane de France, à savoir la question de Barakacity, nous allons restituer l (...)

Commentaire : Emmanuel Macron, les séparatismes et les musulmans de France

En ce jour du 8 octobre 2020, nous voici présents pour apporter plusieurs commentaires concernant l'actualité présente et passée, notamment, l'intervention d'Emmanuel Macron sur les séparatismes (...)

Les lâches ne peuvent marcher sur les pas des Prophètes

Dans ce présent article, comme l’indique l’intitulé de ce dernier, nous allons voir pourquoi "Les lâches ne peuvent marcher sur les pas des Prophètes". Frères et sœurs, nous avons tous pu consta (...)

Désavouez-vous des prédicateurs du système

Quelle est la mission d'Iblis, du malin, de Satan ? Dans le Coran, il est relaté qu'Iblis a promis à ALLAH qu'il égarera les enfants d'Adam, et ALLAH lui répondit : "Sur Mes serviteurs tu n'aur (...)