Articles Saboteurs

Karim al-Hanifi : Le Paradis est sous l'ombre des épées

Saboteurs

Écrit par Maamar Metmati

Dans cet article nous allons apporter un commentaire à une vidéo réalisée par Karim al-Hanifi du CRRC (Centre de Recherches en Religions Comparées), intitulée "Série droit de réponse : Episode 28 : Le Paradis est sous l'ombre des épées (falsification)"

Dans sa vidéo, Karim al-Hanifi dit :

Lorsque les non-musulmans attaquent l'Islam, ils se retrouvent perdus comme dans un rond point, de même lorsqu"ils approchent les sources islamiques ils sont tels des touristes sans visa.

Bienvenue à tous, Karim al-Hanifi du Centre de Recherches en Religions Comparées.

Vous savez, on a une attaque qui est lancée contre l'Islam depuis très très très longtemps, et par des gens qui sont, on va dire assez connus, comme par exemple Anne-Marie Delcambre la non-regrettée, et qu'ALLAH soit glorifié de nous avoir débarrassé d'elle, et bien cette personne est tant d'autres citent une tradition prophétique dans laquelle il est dit que le Prophète sallallahu alayhi wa salam a dit : « Le Paradis se trouve sous l'ombre des épées ».

Donc ce que l'on va faire c'est qu'on va démontrer par a+b l'ignorance des gens qui attaquent l'Islam, l'ignorance de ces gens qui ne passent que leur temps en fait à incendier l'Islam, alors que c'est tout simplement leur ignorance qui a parlé.

Donc ce qu'on va faire c'est qu'on va passer en mode subjectif, on va mettre la caméra directement à l'intérieur du livre pour vous montrer ce qu'ils ne vous ont pas dit.

Donc, voilà, là on est dans le recueil de l'Imam al-Boukhari, et donc à la tradition prophétique numéro 2818, Boukhari va nous rapporter la tradition prophétique suivante, le Prophète sallallahu alayhi wa salam a dit : « Sachez que le Paradis est sous l'ombre des épées », et donc là, les non-musulmans prennent la balle au bond et ils vous disent qu'ils vont marquer un panier. Or, c'est faux, ils vont tomber comme Goliath avant d'y arriver.

Donc, oui, ce texte là est bien cité, sauf que le problème c'est que en ignorant la méthodologie de l'Imam al-Boukhari et bien ils vont faire dire au texte ce qu'il ne dit pas. Pourquoi ? Parce qu'en fait, le recueil de l'Imam al-Boukhari, il a été composé avec une méthodologie précise. Le Cheikh lui ce qu'il a fait, c'est qu'il a conçu son texte avec des titres de chapitres, comme par exemple ici le titre de son chapitre c'est "Le Paradis est sous l'ombre des épées", donc qu'est-ce qu'il a fait ? Il a ramené la tradition prophétique qui va avec, c'est logique, sauf que l'Imam al-Boukhari est connu pour découper les textes en morceaux, il va prendre un petit morceau qui l'intéresse pour pouvoir faire coller à son titre de chapitre, mais ça ne veut pas dire que c'est le texte complet, c'est pour cela qu'il faut bien comprendre cette chose là, l'Imam al-Boukhari sa méthodologie c'est ça, il utilise des ciseaux afin de pouvoir composer un ouvrage destiné à la base à des savants et pas à des ignorants. Et donc les gens ensuite connaissant la méthodologie de l'Imam al-Boukhari, savent comment il fonctionne.

Donc oui, ici, au numéro 2818 on a ce texte là, mais ailleurs on va continuer et bien on va se rendre compte que l'Imam al-Boukhari a cité autre chose. On a par exemple le numéro 2833, et à ce 2833 qu'est-ce qu'on voit : « ...Soyez constants à la rencontre de vos ennemis ! ». Ça c'est le Prophète sallallahu alayhi wa salam qui l'a dit, sauf qu'il y a un petit secret ici, comme dans le hadith précédent, c'est qu'il s'agit du même texte, sauf que comme le titre du chapitre c'est "La constance dans le combat", l'Imam al-Boukhari a choisi dans cette tradition prophétique le morceau de phrase de la tradition qui va avec le titre de son chapitre, c'est pour cela qu'ici on a « ...Soyez constants à la rencontre de vos ennemis ! », pourtant c'est le même texte.

On va aller un peu plus loin, pour comprendre un petit peu qu'est-ce qui s'est passé.

On va aller au numéro 2966 de l'Imam al-Boukhari pour bien comprendre la chose, et regardez ce qui est intéressant ici, c'est qu'on à la tradition prophétique qui est rapportée de manière complète, comme ça là, on a le texte en entier sans les découpages. Alors regardez ce qui est marqué, le Prophète sallallahu alayhi wa salam tint un sermon et dit :

« O gens ! Ne souhaitez pas la rencontre de l'ennemi, et demandez à Dieu le salut. Mais quand vous êtes en face de lui, soyez constants. Sachez que le Paradis est sous l'ombre des épées. »


Donc regardez ici, on a la tradition complète, et le contexte nous donne donc quelque chose qui est complètement différent de ce que les non-musulmans veulent y faire dire.

Pourquoi ? Parce que regardez, on a eu plusieurs titres de chapitres qui sont apparu : "La constance dans le combat", "Le Paradis est sous l'ombre des épées". Ces morceaux sont tirés de ce texte complet, mais dans le texte complet le Prophète de l'Islam dit de ne pas souhaiter justement la rencontre de l'ennemi et qu'il faut demander à Dieu la paix, mais quant le combat se présente et bien il faut aller jusqu'au bout et combattre. Pourquoi ? Parce que celui qui va combattre alors qu'il est agressé eh bien, il aura si Dieu le permet le statut du martyr. Pourquoi ? Parce qu'il défend sa religion, il défend ses biens, il défend son honneur, il défend sa famille, sa femme, ses enfants, etc... Donc c'est tout à fait normal que si Dieu lui permet il puisse avoir ce statut, si tout cela est fait au nom de Dieu.

On a encore autre chose, on a l'Imam Muslim, donc l'élève de l'Imam al-Boukhari, qui lui va aussi nous rapporter cette tradition là au numéro 1741-1742 de son sahih, et regardez ici c'est la même chose sauf que la méthodologie de l'Imam Muslim n'est pas du tout celle de l'Imam al-Boukhari. Donc lui il a carrément rapporté toute la tradition avec son contexte en entier et d'un seul coup, il ne fait pas de découpages comme l'Imam al-Boukhari, et c'est pour cela que l'allégation, elle s'effondre entièrement et que les gens comme Anne-Marie Delcambre ou tous ceux qui ont écrit sur ce sujet en disant "Regardez l'Islam dit ceci et cela" et bien ils se sont plantés totalement, pourquoi ? Tout simplement parce que ce sont des ignorants des sources islamiques. Si ils avaient juste étudier un petit peu ne serait-ce que une demi-heure avec un prof dans la science du hadith, sur la question du sahih al-Boukhari et de sa méthodologie, cela aurait suffit, ils auraient compris et bien que l'Imam al-Boukhari a une méthodologie où il découpe les textes pour faire coller à ses titres de chapitres, et ils n'auraient donc pas accusé l'Islam d'une chose qui n'a rien à voir. Pourquoi ? Parce que le contexte nous montre que c'est complètement l'inverse de ce qu'ils ont voulu y dire, donc voilà faites très attention, ne vous faites pas avoir par les ambiguïtés des non-musulmans parce que leur ignorance parle.

Voilà, je vous remercie et à la prochaine si Dieu le permet."

Frères et soeurs, comme vous pouvez le constater, dans cette intervention de Karim al-Hanifi, cette dernière a pour but d'apporter un éclairage sur une tentative de soi-disant manipulation d'un hadith du Prophète Muhammad 'alaihi salat wa salam, lequel figure entre autres, dans le sahih de l'Imam al-Boukhari rahimahouLLAH.

Le Prophète aurait dit : « Le Paradis est sous l'ombre des épées. »

Ici, Karim al-Hanifi explique en somme, que ce hadith ne dit pas ce qu'il semble dire en apparence. En effet, il tente de démontrer que ce hadith a été sorti de son contexte, qu'il s'agit d'une extraction partielle d'un hadith plus long, et dénonce l'usage malhonnête que certains parmis les ennemis de l'Islam en font afin de dénigrer l'Islam et le Prophète, pour faire passer l'Islam pour une religion violente, sanguinaire et guerrière.

Ce que nous comprenons à travers les explications de Karim al-Hanifi, c'est que ce serait l'usage excessif des ciseaux de la part de l'Imam al-Boukhari qui a mené a cela, aussi extraordinaire que ça puisse paraître, c'est bien ce que dit en résumé Karim al-Hanifi :

"l'Imam al-Boukhari est connu pour découper les textes en morceaux" (Karim al-Hanifi).

Pour être tout à fait franc, Karim al-Hanifi nous apprend quelque chose que nous ignorions, qui est que :

l'Imam al-Boukhari jouait du ciseau pour couper des textes et les disperser dans son recueil, ce qui nous paraît assez étrange et c'est le moins que nous puissions dire.

Par contre, nous avons l'impression que Karim al-Hanifi lui joue du pipeau, parce qu'au final :

Quelle crédibilité accorder à ce genre de démonstration, comment peut-on raisonnablement affirmer que l'Imam al-Boukhari jouait du ciseau, de couper les textes ?
Serait-ce possible que le morcellement du texte par l'Imam al-Boukhari ferait dire au hadith ce qu'il ne dit pas ?

Alors, Karim semble vouloir défendre l'honneur du Prophète Muhammad 'alaihi salat wa salam et de sa religion, il semble s'être donné cette mission, donc il s'empresse d'agir en ce sens. Et pour se faire, il s'attaque à une femme décédée, en l'occurrence Anne-Marie Delcambre, ou bien il réalise des vidéos concernant la Bible, pour savoir si Jésus 'alaihi salam était sur la croix ou pas ? Etc...

Si il est sincère dans sa démarche et qu'il pense que défendre l'honneur du Prophète Muhammad 'alaihi salat wa salam et défendre l'Islam c'est ça, alors nous ne sommes pas du tout convaincu par ses méthodes.
En réalité, il ferait mieux de s'attaquer à ceux derrière lesquels il prie, en effet aujourd'hui ceux qui s'en prennent réellement à l'Islam ce sont avant tout les "imams" de France. En effet, les chrétiens et les non-musulmans comme Anne-Marie Delcambre, font bien moins de mal à l'Islam que les "imams" laïcs.

Mais Karim al-Hanifi préfère s'en prendre à des ennemis moins grands, chacun sa stratégie...

Venons-en au propos du hadith numéro 2818 selon lequel :

« Le Paradis est sous l'ombre des épées. » (Sahih Boukhari)

Qui au passage est une belle formule.

Selon Karim al-Hanifi, ce texte ne doit pas être compris tel qu'il est mentionné car sinon nous ne le comprendrions que comme Anne-Marie Delcambre et d'autres, c'est-à-dire qu'il inciterait les musulmans à guerroyer, alors que lorsque nous lisons le hadith complet ça n'est pas cela qu'il faille comprendre. Ainsi le Prophète sallallahu alayhi wa salam aurait dit :

« O gens ! Ne souhaitez pas la rencontre de l'ennemi, et demandez à Dieu le salut. Mais quand vous êtes en face de lui, soyez constants. Sachez que le Paradis est sous l'ombre des épées. ».

Karim al-Hanifi dit que le hadith doit être compris dans un contexte de légitime défense :

"celui qui va combattre alors qu'il est agressé et bien il aura si Dieu le permet le statut du martyr, pourquoi, parce qu'il défend sa religion, il défend ses biens, il défend son honneur, il défend sa famille, sa femme, ses enfants, etc..."

Voilà en résumé la démonstration que fait Karim al-Hanifi dans sa vidéo.

Voyons si l'argumentation de Karim al-Hanifi tient au regard du Coran :

S9 at-Tawbah verset 29 :

"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés."

S9 at-Tawbah verset 5 :

"Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

S48 al-Fath verset 16 :

"Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : « Vous serez bientôt appelés contre des gens d'une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu'ils n'embrassent l'Islam, si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux."
A première vue, il ne s'agit pas ici de légitime défense, c'est le moins que nous puissions dire, ces versets semble plutôt offensifs.

Il y a aussi dans le Sahih de l'Imam al-Boukhari un certain nombre de hadiths qui vont dans le sens offensif :

Le Prophète a dit : On m'a ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils témoignent qu'il n'y a d'autres divinités qu'Allah, que je suis l'Envoyé d'Allah, qu'ils accomplissent la prière et s'acquittent de la Zakat.

Hadith qui rejoint le verset suivant :

"Et qui accomplissent la salat et s'acquittent de la zakat. Ils deviendront vos frères en religion."

On trouve aussi, dans le sahih de Boukhari, ce hadith suivant :

Hadith numéro 2461 (Sahih Boukhari) : 'Uqba ibn 'Ammar dit : Ô Prophète, tu nous envoies à des gens qui ne nous offrent pas l'hospitalité, qu'en dis-tu ? Il nous dit : Si vous arrivez chez des gens et que l'on vous accorde ce que l'on doit à l'hôte, vous devez accepter. Mais s'ils ne le font pas, vous prendrez d'eux, le droit dû à l'hôte.

À la lecture de Boukhari, on demande au Prophète, si tu nous envoies à des gens qui ne nous offrent pas le gîte et le couvert, que doit-on faire ? Si, on vous l'offre, vous acceptez, si on ne vous l'offre pas, prenez-le. En d'autres termes, de force.

A la lecture du Coran, des hadiths, et de l'histoire, il est clairement établit sans divergence aucune entre les savants et ce jusqu'à preuve du contraire, que l'Islam est une religion avant tout offensive.

Mais selon Karim al-Hanifi; ce n'est pas le cas, lui considère que le musulman ne sort l'épée de son fourreau uniquement par légitime défense, ce qui est évidemment faux.

Donc à quoi bon fait-il cette démonstration ?

Au final, c'est Karim al-Hanifi qui veut faire dire au Prophète ce qu'il n'a jamais dit, donc le moins que nous puissions dire c'est qu'il ne défend pas le Prophète.

Son argumentation est fausse, parce que pour commencer l'Imam al-Boukhari n'a jamais joué du ciseau, et que le hadith dans son contexte ne change absolument rien à la compréhension première, et que le Coran, la Sunnah, l'histoire et les savants vont tous dans le sens de l'offensif, et non uniquement dans le sens défensif.

En vérité, cette histoire farfelue de ciseaux n'existe pas, qu'il y est des segments de textes oui, comme il y en a dans de nombreux ouvrages, mais de là à considérer que la méthodologie de l'auteur consistait à fragmenter les textes, c'est plutôt surprenant.

Par ailleurs nous retrouvons ce fameux hadith aux numéros 1741 et 1742 de manière complète, sans histoire de ciseaux.

A un moment donné, il faut assumer sa religion, oui l'Islam est une religion offensive, toute personne qui a un minimum de bagages historiques connait l'expansion de l'Islam qui s'est faite majoritairement au fil de l'épée.

Il faut vraiment méconnaître le Coran, la Sunnah, l'histoire et l'avis des savants pour dire que le combat n'est prescrit qu'en cas de légitime défense.

Nos Dossiers : Saboteurs

Karim al-Hanifi : Le Paradis est sous l'ombre des épées

Dans cet article nous allons apporter un commentaire à une vidéo réalisée par Karim al-Hanifi du CRRC (Centre de Recherches en Religions Comparées), intitulée "Série droit de réponse : Episode 28 : Le