Fiches Mourad Hamza

Mourad Hamza : Définition des compagnons

Fiches Imams de France

Écrit par Maamar Metmati

Dans cet article nous allons apporter un commentaire d'un extrait vidéo publié par "l'imam" Mourad Hamza (Le chemin des Vertueux), intitulé "Quelles sont les meilleures générations dont a parlé le Prophète ?". Avant tout de même d'entrer dans le vif du sujet, rappelons-nous que Mourad Hamza se distingue clairement d'Ismaïl Mounir, l'hérétique. Même si, les propos que tient Mourad Hamza concernant les sujets de réfutations que nous avions apporté, sont graves.

Dans cet extrait "l'imam" Mourad Hamza donne selon lui la définition de ce qu'est un compagnon du Prophète Muhammad ('alaihi salat wa salam), je le cite :

Quelle est la définition d'un sahabi, quand on dit un sahabi, c'est quoi la définition d'un sahabi ?

Un sahabi c'est un contemporain du Prophète, qui a vu le Prophète, il a cru en lui et il est mort musulman.

Sahabi c'est quelqu'un qui était contemporain du Prophète sallallahu alayhi wa salam, il a vu le Prophète, il a cru en lui et il est mort musulman, c'est très important.

Il y a des gens qui étaient contemporains du Prophète mais ils n'ont pas cru en lui.

Il y a des gens qui étaient avec le Prophète, ils ont cru en lui et après ils se sont retournés et ils ne sont pas morts en tant que musulmans.

On compte à peu près... Les gens qui ont fait le pèlerinage de l'Adieu, c'est-à-dire le Prophète sallallahu alayhi wa salam, à la fin de sa vie, il a fait le pèlerinage de l'Adieu. Et il y avait à peu près 124000 personnes avec lui."

Mourad Hamza, dans cet extrait, tend à nous expliquer à partir de quel moment, à partir de quel critère est définit un compagnon du Prophète.

Vérifions si cette définition est juste.

Il est dit dans le livre de l'Imam Qurtubi, au volume 1, page 10, au chapitre "Le compagnon chez les savants du hadith", dont entre autres définitions (parce qu'il y en a plusieurs contrairement à ce qu'a dit Mourad Hamza), je cite :

"On considère qu'un compagnon c'est quelqu'un qui est resté avec le Prophète entre 1 ou 2 années et a fait au moins 1 ou 2 batailles avec lui"

En d'autres termes, selon la définition citée dans le livre de l'Imam Qurtubi, si quelqu'un est resté moins d'une année aux côtés du Prophète, il n'est pas considéré comme l'un de ses compagnons. Ainsi, par exemple, une personne qui s'est convertie à l'Islam moins d'un an avant la mort du Prophète n'est pas considérée comme un de ses compagnons.

Egalement, toujours selon la même définition, si quelqu'un est resté aux côtés du Prophète durant plus d'une année mais qui n'a participé à aucune bataille avec le Prophète, il n'est pas considéré comme un compagnon du Prophète.

En réalité, la véritable définition de "compagnon du Prophète" est plus compliquée que celle exposée par Mourad Hamza. En somme, ça ne prend pas trois secondes montre en main, comme il l'a expliqué ci-dessus.

Donc ici, il apparaît de manière certaine que la définition donnée par Mourad Hamza de manière tout à fait péremptoire est en réalité, contraire à celle donnée par l'Imam Qurtubi. Mais également dans d'autres ouvrages.

En effet, lorsqu'on aborde le sujet des compagnons du Prophète et des sujets périphériques en rapport à eux, il faut tout de même savoir ce qu'est un compagnon du Prophète.

Avoir la bonne définition.

Mais comme ce n'est pas le cas dans la vidéo de "l'imam" Mourad Hamza, sa définition n'est pas avérée, et peut être inexacte. Il est donc inutile d'examiner plus en détails le reste de ses propos. Cela n'a pas de sens d'étudier la suite, si pour commencer, la définition du sujet de sa vidéo est erronée. Cela n'a pas de sens.

Avant d'exposer un sujet il faut avant tout savoir de quoi on parle, ça semble évident.
Les savants ont longuement discuter sur la définition du terme "compagnon", parce qu'ils se sont heurtés à une problématique concernant les hadiths.
Il y a beaucoup de choses à dire concernant le terme "compagnon" en Islam.

En effet, il ne suffit pas de venir trois secondes montre en main, pour définir ce qu'est un compagnon du Prophète. Sinon, il n'y aurait pas ces nombreux livres évoquant ce sujet.

Une définition ne peut être valable que si elle ne peut pas être contredite par un texte qui se voudrait authentique.
Dès lors qu'une science est heurtée par un élément scientifique, cette science s'arrête pour se corriger, afin de revoir sa position. Effectivement, car le propre d'une science c'est qu'elle soit exacte.

On peut pas tenir des propos de manière scientifique si on passe sous silence un certain nombre d'éléments, ou si on a la méconnaissance de certains détails, sinon notre théorie tombe à l'eau.

Pour qu'une théorie tienne la route, il faut qu'elle soit en harmonie, qu'il n'y ait absolument aucune contradiction, que rien ne vienne s'y opposer. Ainsi, dès lors que quelque chose vient s'opposer à une théorie, elle devient caduque.

Il n'y a pas de science vraie à 80% : c'est avéré ou ça ne l'est pas.

Il n'y a pas de demi-mesure.

Et là en l'occurrence, concernant le terme "compagnon" tel que définit par Mourad Hamza, ça ne l'est pas.

Nos Dossiers Enquêtes : Histoire

Les remords (Pour illustration : Omar Ibn Al-Khattab)

Histoire

Maamar Metmati

12.7.2020

Les remords (Pour illustration : Omar Ibn Al-Khattab)

La vie d’Omar s’est ainsi écoulée, l’heure de rencontrer son Seigneur est arrivée. « El-Misouar ibn Makhrama a dit : « Lorsque ‘Omar eut été transpercé, il ressentit de vives douleurs. Afin de le consoler, Ibn Abbâs lui dit alors : « Ô prince des Croyants, tu n’as rien à redouter, car tu as été le compagnon

La famille du Prophète humiliée et déconsidérée

Histoire

Maamar Metmati

12.7.2020

La famille du Prophète humiliée et déconsidérée

Pourtant, qui ignore que la famille du Prophète doit être respectée autant que possible, personne ! Qui ignore les recommandations du Prophète au sujet de sa famille ! Personne ! Qui a le droit au « nom de l’Islam » de menacer et brutaliser la famille du Prophète ! ...

La trêve de Hodeybiyya

Histoire

Maamar Metmati

12.11.2020

La trêve de Hodeybiyya

« O vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, obéissez au messager, et ne rendez pas vaines vos œuvres ». « O vous qui avez cru ! Ne devancez pas Allah et son messager. Et craignez Allah. Allah est écoutant et omniscient ». « O vous qui avez cru ! N’élevez pas vos voix au-dessus de la voix du prophète et ne haussez pas le ton en lui parlant (...)

Omar ibn al-Khattab et la zakat

Histoire

Maamar Metmati

12.7.2020

Omar ibn al-Khattab et la zakat

« Abou Horaira a dit : « quand l’envoyé de Dieu fut mort, que Abou Bakr fut au pouvoir et qu’un certain nombre d’arabes eurent renié leur foi, Omar dit à Abou Bakr : « comment vas-tu combattre ces gens là alors que l’Envoyé de Dieu a dit « j’ai reçu l’ordre de combattre les gens tant qu’ils n’auront pas …